Résidus domestiques dangereux (RDD)

Version imprimableVersion imprimable

Qu'est-ce que les RDD?

Tous les produits RDD que nous utilisons peuvent se retrouver un jour ou l'autre dans l'eau que nous buvons.  Du fleuve Congo en Afrique aux rivières d'Abitibi, le problème est le même : ces produits contiennent des substances chimiques polluantes qui, une fois dans l'eau, ne connaissent pas de frontières.

Tous les résidus des produits portant les symboles ci-dessous; les médicaments, la peinture, les aérosols, les détergents, les bombonnes de propane, les batteries d'auto, les piles, les téléphones cellulaires, le matériel informatique, etc

signes produits dangereux  significant cost recovery sign               
  Coûts de récupération importants

  Tout produit portant ce logo entraîne des coûts importants de récupération.

La MRC demande aux citoyens d'éviter d'acheter ces produits à moins que leur récupération soit assurée par le commerçant.  De plus, la MRC demande aux citoyens d'être vigilants:  Dans le cas ou une compagnie s'occupe de faire des rénovations et utilise des produits portant ce logo, il est de sa responsabilité de récupérer les restants de produit.

La MRC se réserve le droit de refuser des RDD s'il s'agit de quantités hors-normes.

Les ciments endurcis, les bardeaux d'asphalte et toute autre matière en provenance de la construction, rénovation et démollition ne constituent pas des résidus domestiques dangereux.  

De plus, nous vous invitons à vous départir régulièrement de vos résidus domestiques dangereux lors des collectes itinérantes puisque les quantités amassées sur de longues périodes occasionnent des frais supplémentaires importants de récupération et de traitement.
 

L'entreposage sécuritaire s'impose !
La gestion sécuritaire des résidus domestiques dangereux (RDD) commence à  la maison, bien avant d'aller porter ces matières aux différentes collectes prévues à  cette fin. Rappelons que les RDD sont principalement constitués de pesticides, engrais, décapants, solvants, vernis, peintures, combustibles, batteries, aérosols, détachants, huiles usées, antigel et autres produits toxiques à  usage domestique.

L'entreposage de ces produits présente des risques d'incendie, de déversement accidentel et de contamination de l'air ambiant. De plus, leurs impacts environnementaux sont particulièrement importants lorsqu'ils sont rejetés dans les ordures et les égouts.

Plusieurs mesures doivent donc être prises afin d'assurer la sécurité de tous les membres de la famille et de préserver l'environnement, notamment :

  • Ne jamais jeter les résidus domestiques dangereux aux ordures ou à  l'égout.
  • Les placer hors de la portée des enfants et des animaux domestiques.
  • Les conserver dans les contenants d'origine, étanches et bien identifiés.
  • Les entreposer dans des lieux secs et aérés, loin du gel et des sources de chaleur.
  • Ne pas mélanger les produits entre eux. (En plus de générer des risques, les produits mélangés peuvent difficilement être recyclés.)
  • Éviter d'entreposer des bases (produits pour la piscine, poli à  argenterie, DRANO pour déboucher les tuyaux, eau de Javel, etc.) à  proximité des acides (produits de nettoyage, TILEX, etc.).

 Les méthodes d'entreposage sécuritaires permettent de conserver les résidus domestiques jusqu'aux collectes annuelles où des spécialistes les prennent en charge afin de les recycler, les valoriser ou les traiter adéquatement.

Collecte des résidus domestiques dangereux HORAIRE DES COLLECTES 2016 ET INFORMATION  

 

arpe

Tous les produits électroniques recueillis lors de la collecte seront pris en charge par l'Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (l’ARPE-Québec), puis acheminés chez des entreprises approuvées, conformes aux normes en vigueur au Canada, pour être recyclés de façon sécuritaire, sûre et écologique. Pour en savoir plus, visionnez notre vidéo « Qu’arrive-t-il ensuite? ». Pour la liste complète des produits acceptés, cliquez ici ou visitez recyclermeselectroniques.ca/qc/quoi-faire/quoi-recycler/. 

Pesticides périmés d’usage agricole

La MRC rappelle aux citoyens que, depuis 2011, les pesticides périmés d’usage agricole ne sont plus acceptés aux collectes itinérantes. Pour ces produits, une collecte itinérante a lieu à tous les quatre ans. La prochaine collecte, organisée par l’organisme agrirécup, est prévue en 2017.